01
NOV 08

Coaching & Dépendances : Acte 3

Voici la dernière vidéo sur le thème Coaching & Dépendances : quand le coach est touché, remué, chamboulé après une séance…
Que faire alors ?!

24
OCT 08

Journée d'étude SFCoach

Nouveau clin d'œil de la vie : la Société Française de Coaching m'invite à contribuer à sa journée d'étude le 7 novembre prochain : « Coaching : méthodes, techniques, outils ».
J'aurai le plaisir d'animer un atelier sur un thème passion :
« L'outil du coach, c'est le coach... Comment et jusqu'où ? »


Les ateliers et les intervenants :

• Le mécanisme du changement comportemental au cours d'un coaching : Eric ALBERT

Métaphore et coaching : Jean-Marc BAILLEUX
Ecoute et recadrages : Gérald de BOURMONT
La Connaissance Emergeante de David Grove et son application dans le monde du coaching : Lynne BURNEY
Le coach et l'argent : Emilie DEVIENNE
L'outil du coach, c'est le coach... Comment et jusqu'où ? André de CHATEAUVIEUX
• Complémentarité du coaching interne et du coaching externe : Agnès JOUSSELLIN
L'outil principal du coach ; sa personnalité : Marie-José LACROIX
La supervision systémique : Jacques-Antoine MALAREWICZ
Comment un groupe peut-il mettre en oeuvre des solutions durables : Serge PEGOFF.

Le programme détaillé…

19
OCT 08

Brutal ? Part 2

Vous avez peut-être déjà lu le récit de la première séance avec Nicolas : ce pro de la conduite de grands projets que sa direction jugeait « trop brutal dans ses méthodes, trop violent dans ses relations ».
Nicolas voulait apprendre avec moi à « arrondir les angles ». Mais j'ai eu peur de lui la première fois : il me faisait penser à un ours et je me sentais bien petit devant lui !
C'est au détour d'une question, quand j'ai craqué, que j'ai aussi découvert sa fragilité.

Le coaching s'est poursuivi entre rebondissement, complicité et confrontation.
Voici la suite de l'histoire.

12
OCT 08

Prison break

Une première, pour moi, jeudi prochain : animer une table ronde pour le Salon des micro-entreprises, avec Avivah WITTENBERG-COX, Antoine AOUN et Luc TEYSSIER D'ORFEUIL.

45 minutes pour débattre entre confrères et dialoguer avec un public de coachs, entrepreneurs, expérimentés ou en démarrage.
J'ai longtemps tourné en rond, impressionné par le casting, tiraillé entre le plaisir d'être invité et l'appréhension, le besoin de préparer et mon inexpérience. Préparer oui, mais comment ?!


Et puis, une cliente m'a sollicité sur le même problème désir. Spécialiste de la com, elle a décidé d'investir un stand sur ce salon. Mais, bloquée par ses craintes, elle
procrastinait, imaginait le pire, s'enfermait aussi dans son labyrinthe… Je l'ai accompagnée, amusé par la synchronicité, les résonances…

Nos clients nous aident à nous évader de nos prisons : quelques jours après la séance, trois questions me sont venues, naturellement. Trois questions pour ouvrir le débat et que j'ai partagées avec chaque confrère, tout simplement !
Voici ces questions clés en primeur. Elles vous parleront peut-être aussi ?

02
OCT 08

Coaching & Dépendances : Acte 2

En coaching, le nombre de séance est par nature limité ; mais cela n'empêche pas nos clients d'être "accro" parfois : (re)voir l'Acte 1.
Et qu'en est-il du coach ? Accro aussi à "son" coaché ? Dépendant du plaisir de grandir avec chaque client ?
C'est l'acte 2 de cette trilogie, toujours sans détours ni tabous !


27
SEP 08

Un magnéto en séance ?

Pour parler de notre métier, j'aime écrire sur des instants de coaching, plonger au cœur de séances réelles (Dans l'intimité du coaching).
Et parfois on me demande si
, pour retrouver la trace de l'instant, j'ai un magnéto ?!
Enregistrer la
séance n'est pas utile, si nous nous laissons "impressionner", si nous sommes notre propre instrument, sensible à ce qui vibre, résonne et surgit dans l'instant.
Et, les histoires que je raconte sont celles qui me touchent, me chahutent et laissent des traces longtemps après. Ecrire m'aide alors à me détacher, être plus disponible pour d'autres histoires de vie !

C'est sur ce mode de l'intimité, pour « révéler ce qui se passe vraiment dans le cabinet d'un thérapeute », que Psychologies Magazine inaugure une nouvelle rubrique dans son numéro d'octobre : « La première séance ».
Pour cela, pendant le tête-à-tête avec sa patiente, le psy laisse tourner le magnéto.
Première patiente : Evelyne ou « Comment accepter d'être heureuse quand on a eu des parents qui ne l'étaient pas ? »

21
SEP 08

Patois systémique (suite)

Comment transmettre à des confrères ce qui est au cœur de la systémique ? Cette théorie vivante qui permet au coach de s'utiliser sans autre outil que soi-même ?
C'était la question de l'été. J'ai alors eu l'idée d'un glossaire pour partager quelques mots clés et inviter à expérimenter.

Voici d'autres mots choisis dans ce patois.

14
SEP 08

Coaching à la carte

C'est avec Emilie Devienne, Stéphane Einhorn et Marc Traverson que j'ai le plaisir d'organiser un événement singulier sur des thèmes inédits ou parfois tabous dans notre métier : argent, désir, territoire et relation aux autres
Ce sera le vendredi 17 octobre matin, au cœur de Paris, dans un espace propice au travail en petits groupes.

Si ces thèmes font écho à vos questions de rentrée, Emilie, Stéphane, Marc et moi serons heureux de vous rencontrer et cheminer ensemble.

Voici le programme
et les modalités d'inscription à cette première d'une nouvelle création !

09
SEP 08

Questions inédites

« Quelles sont les limites de vos sources théoriques ? »
« Racontez-nous un coaching que vous considérez comme un échec ? »
« Comment savez-vous que vous mettez en risque votre client ? »

Ces questions ciselées, inattendues, impensées, surgissent du jury lors d'une audition pour un appel d'offre ou d'un entretien avec un DRH qui référence des coachs.
J'ai parlé ici des démarches de référencement de plus en plus structurées et ici du brassage de pratiques entre responsables du coaching. Un brassage qui suscite notre réflexivité !

Voici d'autres questions surprenantes qui mettent encore "au travail" après la rencontre !

01
SEP 08

Coaching & Dépendances : Acte 1

« Aidez-moi à trouver mes solutions, à me développer tout seul ! »
La relation qui se tisse entre le client et "son" coach est bien paradoxale !

Entre autonomie et dépendance, entre protection et permission et, parfois, sur fond de prescription ou d'intentions du coach


Comment cheminer avec "nos" clients dans ces paradoxes ?
Un billet n'a pas suffit !
Voici le premier d'une trilogie, toujours avec les images et la voix, sans détours ni tabous, avec Stéphane Einhorn.

24
AOU 08

La distance intime

Sur la plage, avant de plonger dans de délicieux ou poétiques romans d'été (L'éducation d'une fée , Clair de femme…), un livre exceptionnel et passionnant m'a d'abord tenu compagnie : « La distance intime, Tendresse et relation d'aide » d'Alain DELOURME.

C'est un ami, DRH et coach, qui me l'a recommandé et prêté, car hélas l'ouvrage est épuisé (si vous êtes "patient", vous pouvez l'acheter d'occasion sur le web).
Exceptionnel et passionnant car l'auteur, psychothérapeute et superviseur, nous invite à une association stimulante de différentes démarches au carrefour de la philosophie, de la psychanalyse et des thérapies psycho-corporelles (gestalt, bioénergie…).
Mais les techniques sont ici secondaires (« leur valeur repose largement sur celle des thérapeutes qui les utilisent »), car le projet est de décrire « non une nouvelle méthode mais une mentalité renouvelée » autour de l'engagement relationnel, la « relation vive », son éthique, sa valeur dans le changement…
L'implication affective entre le praticien et le client, la tendresse réciproque, assumée et exprimée sont au cœur de ce projet.

Un projet qui, au fil des pages et des expériences partagées, nous emmène par-delà les tabous (plaisir et joie dans le tissage du lien) et par-delà les croyances bien établies (le primat de l'inconscient ou du passé, la neutralité bienveillante du thérapeute, son absence d'ambivalence…).
Par-delà aussi les alternatives stériles : il ne s'agit plus de choisir entre travail émotionnel ou reconnaissance du transfert, implication dans le lien ou réflexion distanciée… Ces alternatives sont remplacées par des articulations fécondes : affectivité et réflexivité, implication et distanciation…

Je partage ici de larges extraits qui m'ont ressourcés, en particulier sur la tendresse, le cadre, l'alliance, le plaisir dans la relation…
Vous y trouverez peut-être aussi des échos, des pistes, des ouvertures…

02
AOU 08

Vacances

J'ai placé les fleurs à l'ombre au jardin
J'ai confié le chat aux bons soins du voisin
J'ai envoyé mes pensées choisies à mes amis
Et je pars en vacance, sur une île…

Au plaisir de vous retrouver à la rentrée

28
JUI 08

Le coaching ne se vend pas ?!

« Le coaching ne se vend pas, il s'achète ! »
Ce slogan, qui sonne parfois comme un acquis dans notre métier, m'a longtemps interpellé.
Et aussi la croyance inverse : des formations nous proposent d'apprendre à « vendre le coaching ».
Dans un marché aujourd'hui banalisé, les acheteurs en entreprise questionnent le coach
plutôt que ses prestations : Pourquoi a-t-il choisi ce métier ? Quel est son parcours de vie ? Sa singularité ?

Et, au-delà de ces questions, ce sont d'abord des humains qui se rencontrent… ou ne se rencontrent pas !
Et parfois la rencontre se fait par internet !
Personnellement, plus confortable dans l'échange mammifère, je prends alors le temps de la découverte, chemin faisant.
Voici les premiers pas d'une rencontre au carrefour de plusieurs questions : formation ? coaching d'équipe ? coaching tribal ? pour des managers-coach ou des managers de managers ?
Je m'inspire ici de la gestalt, un "art du contact" : dans les premiers instants de la rencontre, le "pré-contact" permet de s'apprivoiser ou pas, de co-créer déjà…