18
AVR 13

Prendre soin de ceux qui soignent

Il y a depuis cinq années, au sein du Ministère de la Santé, une équipe de coachs internes qui accompagnent les médecins et les directeurs d'hôpitaux sur leur chemin professionnel. Un chemin qui jusqu'alors était plutôt tracé d'avance et qui aujourd'hui est de plus en plus imprévisible et chamboulé par le train des réformes et des mutations, profondes et accélérées, sans plus de cartes ni boussole.

Et chez ces coachs-là, il y en a qui aiment aussi que je les accompagne en supervision ; parce que prendre soin de ceux qui prennent soin et qui dirigent, qui font bras de fer avec l'impossible et l'absurde, la maladie et la mort, ça ne s'apprend pas sur les bancs des écoles de coaching.

17
AVR 13

A l'orée de la forêt

Elle dirige un comptoir chic là-bas, à l'orée du bois de bruyère ; et elle sait combien dès l'enfance, elle était déjà la mère de sa mère.
Alors il lui faut moins d'une seconde pour découvrir qu'elle aime bien jouer encore à la maman parfois ; ce jeu si familier quand elle veut prendre soin de cette jeune femme dans son équipe ; celle-là qui se dit débordée mais qui au fond ne lui demande pas ça ; ou peut-être pas comme ça.

08
AVR 13

Sous les nuages

Lui qui a choisit le métier de la terre aime tant et tant caresser ses creux et ses courbes ; aux lisières et tout au fond, tout le jour et jusqu'à la lune, dans sa cage à moteur.

*

- Qu'imaginez-vous que je n'aimerais pas de vous ?
C'est la question qui me vient là et de je ne sais où. (Enfin si ! Je sais maintenant ; ça me vient de là-bas, sur le divan, quand je demande si je suis aimable ou haïssable.) Question un brin saugrenue ici mais tellement bien faite pour elle, là. Elle qui voudrait gagner à tous les coups, à chaque shopping ; ce rituel en peuple coach qui chaque fois la tend comme un ressort, qui la met encore et toujours à l'épreuve dans son désir d'être aimée. Blessure qu'elle connaît bien, en long en large, de jadis et de celui qu'elle aurait tant aimé qu'il l'aime.

*

21
MAR 13

L'Atelier des DRH

Michel FOURMY est un ami de longtemps qui aime aussi accompagner les dirigeants et les DRH ; passionné par le management du capital humain, il partage son approche originale dans son ouvrage : Stratégie et création de valeur (Maxima 2012).
Et nous avons eu envie de partager un coin du ciel pour créer et animer un atelier singulier, en groupe de pairs et sur des questions essentielles :

• Etes-vous devenu le DRH que vous rêviez d’être ?
• Quels idéaux avez-vous pu concrétiser ?
• Avez-vous la place et l’influence que vous souhaitez dans votre entreprise ?
• Quelles sont vos convictions, vos combats, vos leviers personnels de développement ?

 

13
MAR 13

Sous les étoiles de neige

Hagards et aux aguets, comme si le ciel allait leur tomber sur la tête, ils surgissent, ils bondissent hors de la bouche de métro ; une main sur leur flingue, l'un couvre l'autre et vice versa. Enfants déjà, ces deux-là pillaient les troncs des églises. Alors ils hésitent un instant, ils épient à l'entour et puis non, finalement ils se résignent. Et ils balancent leurs sacs lourds de pièces et de billets dans le fourgon blindé de la Brinks.
Et chaque fois c'est pareil.

*

03
MAR 13

A un instant du printemps

Quand elle était enfant, elle se souvient que, une, deux et plusieurs fois dans la nuit, sa maman venait sur la pointe des pieds jusqu'à la porte de sa chambre et puis, tout doucement, elle murmurait son prénom. Entre deux rêves.
- Le faisait-t-elle pour toi ou pour elle ?
- Je ne sais pas trop. Pour nous deux, je crois.
Et d'ailleurs elle fait ça encore aujourd'hui, quand elle retourne là-bas dans la maison de l'enfance.

*

20
FéV 13

Remonter aux sources

Les écoles de coaching affichent d'emblée la nécessité pour tout apprenti-coach d'entreprendre un « travail sur soi », au plus tôt et par-delà l'école. Et cela pour cultiver une plus claire conscience de son histoire personnelle et de ses résonances en séance. Mais rares sont les indications sur la nature de ce travail : thérapie ou psychanalyse ? En face à face ou sur le divan ? En individuel ou en groupe ?
S'il n'y a ni guide ni boussole ici, j'aime croire que c'est parce que les détours et les impasses, les évitements et les échappées belles font partie du voyage. Et à chacun son voyage, comme un parcours initiatique.

C'est un autre extrait d'une contribution toute personnelle au prochain ouvrage collectif en peuple coach, sous la direction de Thierry Chavel, et que j'ai évoqué ici : Vocation ou répétition ? 

16
FéV 13

Rencontre avec Amélie

Parce qu'elle aussi, elle aime bien croire que certains coachs sont tout à la fois blessés et artisans du lien, que le vulnérable et le talent se tissent ensemble, intimement ; parce qu'adulte déjà, elle était au pays des enfants (Walt Disney, Chupa Chups), comme si une part d'enfance avait manqué ; parce qu'elle aime le bord de ciel et les voyages en mer ; parce qu'elle a créé Pulp Coaching, une marque vraiment singulière qui me rappelle un film de Tarantino ; pour tout ça et par-delà, j'ai aimé inviter Amélie Davin à voyager ici un instant.

 

07
FéV 13

Trois flocons de neige

La voisine sur l'autre rive du ciel a déposé son bouquet dans la gouttière. Son bouquet de mariée.

*

Il imaginait qu'il pourrait trouver là une salle d'attente ; alors il a sonné tôt, vraiment bien tôt ce matin. Même les trèfles à quatre feuilles étaient encore froissés avec si peu de la lumière du jour. « J'ai traversé une tempête pour venir jusqu'ici » me dit-il. Et il a encore dans ses cheveux un, deux, trois flocons de neige. Et la mélancolie dans ses yeux.

*

31
JAN 13

Vocation ou répétition ?

Elle est là, au milieu des autres, au milieu du groupe, et je sens bien qu'elle est chamboulée au-dedans d'elle. Eux aussi, en arc de cercle tout autour d'elle, devinent son trouble dans le silence. Consultants ou managers, responsables des ressources humaines ou de la com, inscrits au Master 2 Coaching, ils reviennent sur les bancs de l'université. Et ce soir c'est leur premier cours, une séance de supervision didactique. Et ici, le didactique c'est simplement le retour à soi. 

20
JAN 13

2013 généreuse

Rassurée d'être toujours en vie après la fin du monde,
elle me souhaite toute la saveur de la vie pour l'année qui commence.

Et moi, j'aime vous souhaiter des échappées belles et généreuses
sous le ciel et les étoiles,
en vos jardins intérieurs et à l'entour,
souvent
et avec ceux que vous aimez.

19
DéC 12

Oublié ou inédit ?

 Au train où ça va, là, je crains d'en prendre pour dix ans avec vous, lui lance-t-elle, un brin exaspérée, très enragée.
 Quel avenir ! lâche-t-il.
Alors à cet instant, il y a comme un court-circuit entre ses oreilles et par-delà. Et puis un fou-rire. Longtemps et encore. Et maintenant elle a mal, tellement elle se tord, tellement elle rigole. 

07
DéC 12

Tendances

Trois mois déjà que, du bout de leurs doigts, ils tentent de caresser le bord du ciel. En vain. Alors, épuisés, ils démontent enfin l'échafaudage.

*

Elle a attaqué un vieux mouton et lui a pris sa peau ce week end ; pour se vêtir certes et aussi pour créer une tendance là, en plein boboland.

*