28
JUN 12

Instants, du bord de ciel et d'ailleurs

Le garde pages de son livre de prières, une orchidée noire.

*

Pour tenter de quitter la première femme de sa vie - celle qui jadis lui a donné la vie - il aime se jeter à corps perdu et sans transition dans les bras de celle-là, un brin plus exclusive, deux fois plus dépressive et tout aussi fatale.

*

15
JUN 12

Au fond du pire

« Voilà, c'est fini. » C'est avec ces mots que chaque fois, à l'orée du soir, elle me met à la porte. Tout doucement.

*

08
JUN 12

Sur le fil de soi

C'est l'heure du goûter. L'âme rêveuse, il est assis en silence sur une marche de l'escalier de chêne qui monte vers les chambres. Plongé dans la lecture d'un magazine que son père aime lui rapporter chaque semaine. Et soudain, celle qui l'instant d'avant s'agitait en tous sens, tournait autour de son balai de paille, bondit vers lui, arrache une, deux, trois pages au hasard, et puis repart s'affairer comme si de rien n'était.

*

05
JUN 12

Bercements

Devant le bac à sable, il tourne les pages de son journal d'affaire comme un livre d'images.

*

Pensées à fleur d'eau. Prendre le temps de poser une orchidée sur le bord de la fenêtre.

*

12
MAI 12

Esquisse d'instants

Vous aimez évoquer la volupté que depuis peu vous découvrez quand, à l'orée de la nuit, vous posez sur votre corps, sur votre peau, crèmes onctueuses et onguents précieux.

*

17
MAR 12

Au soleil

Attention, nous dit le voisin, bientôt le chasseur de souris rentrera bredouille de ses visites ici. Alors, sournoisement, il glissera ici et là, en bord de ciel, dans la cave ou dans l'académie de danse, un, deux, trois couples de rongeurs follement amoureux. Pour revenir ici, toujours, toujours.

*

Sur le chemin vers le philosophe angélique, au soleil, une vierge noire. Et là, sur son sein, sur sa peau, un scorpion. A l'encre rouge, à l'encre bleue.

*

21
FéV 12

Le goût du drame

Mon goût pour la poésie des mondes barbares, pour le drame et ses mots sensibles, c'était ma manière à moi de me protéger, de m'anesthésier. Ça a bien marché jusqu'alors. Mais aujourd'hui la mélancolie me lamine. Alors, me suggère le philosophe angélique, je pourrais ajouter de l'humour à la tragédie, explorer ainsi un genre nouveau. Et être autrement en amitié avec le noir au dedans et au dehors. Alors je cherche un stage de clown.

17
FéV 12

Murmures

Au beau milieu de la nuit, entre les persiennes closes, un rayon de lune glisse, glisse et joue sur le piano de draps.

*

« Moins de mélancolie ! » C'est ce qu'elle voulait me souhaiter à l'orée de cette nouvelle année. Mais elle n'a pas osé, murmure-t-elle, imaginant qu'au fond de moi, j'aime bien les balades en abysses.

*
 

08
JAN 12

A l'orée de la nouvelle année

Malgré ses pierres à venin et ses gants mappa, le chasseur de souris repart encore bredouille et abbatu de l'Atelier.
Heureusement il ignore que c'est à l'étage au-dessous que les petits rats de l'Opéra aiment s'initier avec la danseuse étoile et le pianiste poète
.

*
 

22
DéC 11

Les malfêteurs et le Père Noël

Du grenier à la cave, dans la cuisine, dans le jardin, talkie-walkies qui crépitent, lampes-torche qui taguent la nuit noire, relevés d'empreinte par çi et par là, des policiers partout dans la maison, comme dans les séries TV.
Entre chien et loup, ma tanière a été cambriolée.

19
NOV 11

La musique de l'âme

Belle et glamour, sage comme un ange, elle se laisse bercer comme un bébé dans le ventre du métro. Et au fond d'elle, et dans ses mains, le vice versa : "Cuisine sanglante". Noir extrême et couteau de boucher sur la première de couverture de son livre du moment.

*

« Ma vie est un échec » lâche-t-il soudain. Et moi, ce matin, je n'ai pas envie de mélancolie. « Ça prendra cinq minutes » ajoute-t-il, comme s'il avait entendu mes pensées secrètes. Et puis il plonge, longtemps, longtemps, dans les coulisses et les abysses de sa vie. Sa vie d'avant et d'aujourd'hui.

*
 

05
NOV 11

La saveur du fragile

Il y a un an, à cet instant du jour, un ange ami me tirait par la manche du côté de la vie.
Et, depuis, les instants d'âme qui s'écoulent dans mon sablier ont de plus en plus souvent la saveur du fragile et du tendre.

 

31
AOU 11

Ca toupille

« Fais attention ! Tu vas encore renverser ton bol ! »
Surprise dans les yeux de l'enfant qui contemplait l'aube du monde, là, dans le jardin entre ses cils.
Alors, tiré de sa rêverie comme chaque matin, il se demande si cette femme-là est magicienne ou sorcière ? Voyante ou simplement à cran ? Mais à cran de quoi ?