23
OCT 11

Plein d'herbes folles

Le blog de l'Art-de-Changer fera bientôt peau neuve, avec un jardin plein d'herbes rares et sauvages, de mousse et d'humus, grand ouvert aux tabous et aux démons du peuple coach, aux artisans de l'accompagnement sans habit d'ange ni robe de bure.

En attendant, et parce que c'est vraiment un délice de voyager avec un psy, entre névroses et psychoses, sur les questions de vie, d'amour et de mort, il reste une place à l'atelier avancé et décalé : Quand pathos s'invite en coaching.
Une journée co-animée par Roland Brunner et Eva Matesanz :
vendredi 4 novembre, à un vol de colombe des gargouilles et des chimères de Notre-Dame.

 

25
SEP 11

La vie amoureuse d'une fée

C'est un film perché. Donc délicieux.
Ça se passe au Havre, au bord des docks et sur les toits, entre les galets et les falaises, entre la pluie et le soleil.
Lui, Dom, a un vélo qui déraille. Il est veilleur de nuit dans l'hôtel de la rue des amoureux. Elle, Fiona, est une fée rousse qui débarque là, affamée et pieds nus, un soir de pluie.
Elle et lui ne sont pas comme dans les magazines, ni maquillés ni fringants. Ça aussi, c'est délicieux. Et quand tous les deux dansent, le mambo ou le cha-cha-cha, au fond de la mer ou en rez de ciel, ils nous donnent aussi envie de danser.

Une fable moderne et déjantée, réservée aux magiciennes et aux poètes, aux amoureux et aux perchés.


11
SEP 11

Instants de vacance

À fleur d'eau
les larmes du saule

*

La femme aux yeux de biche
cache au fond de son panier
deux trèfles à quatre feuilles
un poisson-chat et des flocons de neige

*

07
JUN 11

Alors, c'était bien ?

Eric Berne a écrit « Que dites-vous après avoir dit Bonjour ? » pour parler de ce qui se trame au revers de nos coutumes, à l'insu de nos us en tous genres.
Un
délicieux voyage pourrait être aussi : « Que dites-vous avant de dire Au revoir ? » à la fin d'une séance.

16
AVR 11

Vacance

Emporter un peu de la saveur et de la grâce, du parfum et du goût de cette dernière journée dans l'atelier en bord de ciel.
Prendre soin un long instant du jardin, là où le chat se perd dans les herbes folles.
Choisir deux livres de cœur et d'âme aux pages déjà cornées et offerts en partage.
Et puis partir sur les bords de l'Adriatique.


22
FéV 11

Plafond de verre

Le toit de verre laisse entrer les flocons de neige et la pluie battante. Alors, à l'orée du jour, je suis allé dans l'atelier du brigand repenti, à deux rues de là. J'ai choisi sa plus grande échelle et j'ai gravi les cent marches qui mènent jusqu'ici.

11
JAN 11

Supervision en groupe de pairs

C'est la sixième année. Un après midi par mois, je retrouve et accompagne avec bonheur des confrères qui aiment aussi cultiver leur singularité, se développer en groupe de pairs et pratiquer notre métier comme un art.

Écrire
ici, pratiquer et être supervisé au féminin ou au masculin, en groupe et en individuel, m'aident à faire l'auto-psy de ma passion d'accompagner ceux qui accompagnent. Et ainsi, un peu plus en conscience de mes désirs projetés et de mes parts d'ombre, je crée en cette nouvelle année, un deuxième groupe de pairs.
Et c'est
dans l'Atelier de l'Art-de-Changer que j'accueille maintenant d'autres confrères qui aiment conjuguer travail sur soi et perfectionnement pour aller dans le monde, plus à l'écoute aussi de leurs multiples facettes, sombres et lumineuses.

Voici l'esprit, les modalités et le calendrier 2011 pour ce nouvel espace ressource.


02
JAN 11

Sous les étoiles

 

Ici, le toit est de verre fin pour contempler la course du soleil ou la dentelle des nuages.
Pour écouter tomber la neige ou filer les étoiles.
Et c'est d'ici, de l'atelier à fleur de ciel, que j'aime vous chuchoter mes vœux amis et généreux pour cette année qui commence.
De cœur à cœur

D'âme à âme.
Ici, le parquet, piqué, blessé, a la couleur des nuits profondes pour danser avec l'imparfait et l'obscur au fond de soi.
Prenez soin de l'artiste qui est au cœur de vous et qui joue.
Avec le sombre et le lumineux, avec l'incréé et l'inattendu.
Sans limites.
Prenez
bien soin aussi de votre atelier intérieur et de vos créations imparfaites et singulières.

27
SEP 10

Pourquoi y a-t-il des coachs ?!

Samedi matin, autour de Thierry Chavel, lancement du Master 2 Coaching à Paris II. Un diplôme qui délivre du besoin de diplôme en coaching ; une université qui invite à découvrir son université intérieure.
Avec un clin d'œil philosophique de Thierry, inspiré par Heidegger : "Pourquoi y a-t-il des coachs et non rien ?"

Avec aussi les mots de chaque intervenant sur son séminaire pour ce millésime 2011. Stéphane Broutin, spécialiste des addictions, me touche quand il parle des "états essentiels" : ces instants de confiance, de paix intérieure en présence de l'autre, que nos démons personnels redoutent et, en même temps, désirent

le plus !
 
09
AOU 10

De l'autre côté du mur

Maison de vacances au bord de l'océan. Des peintures de Modigliani sur les murs. Visages de femmes. Mélancoliques. Des nus sur des divans. C'est elle qui aime peindre. C'est sa maison. Un ancien pressoir à cidre. Elle le loue, quelques semaines, pendant l'été. « Tout ici est pour vous. J'ai juste fermé à clé de vieilles armoires. Il n'y a là que des esquisses ou des culottes ! » Quelques pas en sa compagnie dans le parc.

24
JUI 10

Charlie a son bac

J'ai aimé écrire son prénom à l'encre bleue dans mon agenda. Et réserver tout l'après-midi. Et prendre le temps de l'accompagner. Le temps de la présence. Présence maladroite parfois, comme quelque chose qui me manquerait dans cet entre-nous là.
Alors être là, simplement. Et apprendre à donner ce qui a manqué. J'avais déjà découvert qu'il n'y avait rien d'autre à faire. C'était quelques semaines plus tôt, il m'avait demandé un temps pour lui, un temps pour choisir l'université qui lui irait bien. J'avais imaginé un coaching, comme pour Charlotte, quelques années plus tôt. Mais il avait juste besoin de me raconter ses choix.

19
MAI 10

Bad trip

Dans la volière blanche, à côté d'elle, les perruches lancent des cris stridents et s'abîment les ailes contre les barreaux.
Elle, c'est peut-être la prof de danse, se dit-il. Debout, au milieu des orchidées, cette femme ressemble à une magicienne du temps passé. Elle l'observe, curieuse et silencieuse.
Il lui raconte son coup de cœur pour l'atelier du dernier étage.

25
AVR 10

Vacance poétique

Laisser ici le jardin faire l'amour avec le printemps. Savoureusement. Sans retenue.
Et demain, à l'orée du jour, partir vers La ville aux cent clochers.

Au programme l'improgrammé, le plaisir de s'égarer, la bonheur de concerts et de huis-clos gourmands, l'attention aux moments de grâce en compagnie de la vie…