06
FéV 12

Happy Hour Existentiel

Les vols au départ du bord de ciel n'étaient jusqu'alors que des longs courriers : du point du jour à la tombée de la nuit, destinations délicieusement vagabondes, sulfureuses et réservées au peuple coach : démons, colère, luxure et autres péchés capitaux…
Le jour du printemps l'atelier s'ouvre à l'inédit : à l'heure du thé, chaque mois, embarquement pour des escales intimes et de toujours : la vie, ses folies, l'amour, la finitude…
En duo avec Eva Matesanz, et sans souci d'appartenance à une tribu, coach, manager, RH

22
NOV 11

Berger ou saltimbanque

Après bientôt trois années de travail en bord de ciel et d'abysse, elle est repue de nos séances et de moi. Elle en a marre aussi de tous ces coachs, de tous ces psys, qui supervisent et qui crânent dans les écoles et les fédés, dans les "grands livres" et sur le web.
Alors, plutôt que gémir et maudire, ici et à l'entour, encore et à jamais, j'aime l'inviter à danser avec son désir :
- Et si demain, pour vous accompagner, cet autre n'était ni coach ni psy ?

13
SEP 11

Journée des monstres ?

Par dessus le grillage, mon voisin médecin me hèle :
- Dites, au fait, c'est quand le jour des monstres ?
- Le 6 octobre à l'atelier, lui dis-je, du tac au tac.
À son regard, je comprends mais un peu tard qu'il parle de la journée des encombrants !

Coacher avec ses démons
et avec Eva Matesanz & André de Châteauvieux

Jeudi 6 octobre 2011

de 10h00 à 17h00

Un atelier qui prend ses sources dans les chemins de traverse :
* Le combat thérapeutique,
Gérard SALEM. Armand Colin. 2ème édition. Mai 2011
* Psychanalyse des passions en entreprise, Roland BRUNNER. Editions Eyrolles. Juillet 2009.

12
AOU 11

Coacher avec ses démons - Le retour

Neutralité et empathie, bienveillance et non jugement… Ceci pour les leçons bien apprises à l'école des coachs en habits d'ange ou en bonnet d'âne.
Et, pourtant, dans le colin-maillard des séances, la vie nous invite à une autre danse, moins glamour et plus troublante parfois.
Car, chamboulés ou enragés, par la barbichette ou le collet, ceux que nous aimons accompagner nous tirent dans leurs ravines inconnues ou familières, vers leurs peurs et leurs démons.
Résonances secrètes alors avec les monstres qui, au fond de nous, s'agitent aussi.
Réflexe encore angélique ici, mais illusoire, que de vouloir faire taire ou combattre ces dragons intimes.
Il est plus fécond de les accueillir à bras ouverts et apprendre à écouter ce qu'ils nous disent. Car il y a souvent du tendre derrière le sauvage, en soi et en l'autre.
Alors, quels sont nos démons intérieurs, préférés ou redoutés ?

Comment danser avec chacun d'eux ?
Et comment coacher avec nos ombres et nos entailles en séance ?

Ce sera la 2ème édition de cet atelier hors du commun, sans tabous, sans chichis et en duo avec Eva MATESANZ.
Rendez-vous le jeudi 6 octobre dans l'atelier en bord de ciel.

 

14
JUN 11

Coacher avec ses démons

Neutralité et empathie, bienveillance et non jugement… Ceci pour les leçons bien apprises à l'école des coachs en habit d'Ange.
Et, pourtant, dans le colin-maillard des séances, la vie nous invite à une autre danse, moins glamour et plus troublante.
Car chamboulés ou enragés, par la barbichette ou le collet, ceux que nous aimons accompagner nous tirent dans leurs ravines inconnues ou familières, vers leurs peurs et leurs démons.
Résonances secrètes alors avec les monstres qui, au fond de nous, s'agitent aussi.
Réflexe encore angélique ici, mais illusoire, que de vouloir écarter ou combattre ces dragons intimes.
Il est plus fécond de les accueillir à bras ouverts et apprendre à écouter ce qu'ils nous disent.
Alors, comment danser avec nos démons intérieurs ?
Comment coacher avec nos ombres et nos entailles ?

Ce sera le thème d'un nouvel atelier inédit, sans tabous et en duo avec Eva MATESANZ, artiste coach.
Rendez-vous le mercredi 6 juillet après-midi dans l'atelier en bord de ciel.

 

24
MAI 11

Au bord de l'éternité

Il est photographe et elle est poète. Il s'appelle Vincent J. Stoker et elle Pali Malom.
Et ces deux artistes-là aiment mêler leur art et danser ensemble sur les berges de l'éternité.
Et moi j'ai aimé m'abandonner un moment sur ces berges-là pour écrire la préface de leur création inédite : « Quand la neige fond, où va le blanc ? »
 

22
MAI 11

Ce que nous ne savons pas encore

Nos corps savent des choses que nous ne savons pas encore. Eva avait posé ces mots, devant elle, entre les particules d'air et de lumière de l'instant. Des mots pour me parler de sa manière à elle, animale, instinctive, de créer et d'accompagner, de peindre et d'écrire. Tanakia en parlait aussi sur son blog : La vérité du corps.
 
Et je ne savais pas encore que ces mots-là feraient leur chemin, s'ajouteraient à ces plis et contreplis que j'apprends à déplier et assouplir en moi, et qu'alors ces mots se transformeraient en atelier éphémère. En atelier d'un soir pour le peuple coach, là où les tables se retrouvent
face contre face, pieds au ciel.
Des mots qui tissent un fil de soi pour faire l'expérience de donner et recevoir, du bout des doigts et du creux des mains, pour voyager en émotions et sensations, au dedans et au dehors de soi, pour accompagner l'autre sans plus d'outils ni de soucis.


30
AVR 11

Jeux d'ego et ondes de charme

Appel d'offre, jury de référencement, casting ou shopping… Coacher en entreprise ressemble à une série d'épreuves et de rituels, stimulants ou anxiogènes, initiatiques ou régressifs qui, à la longue, ont raison de plus d'un coach.
En life coaching, à l'inverse, les clients vont vers les coachs : recommandations, échanges ou rencontres en mode digital ou mammifère
Chacun se choisit par affinités électives et les épreuves semblent ici moins éprouvantes.
Pourtant, là encore, les efforts sont souvent longs et vains, les résultats incertains et décourageants.
« Personal branding » ou formations pour « vendre le coaching », rien n'y fait !

Alors quelle part de nous, insécure ou sereine, nous freine ou bien nous porte vers les autres ou l'entreprise ?
Comment notre ego s'approprie le premier instant de chaque rencontre et chaque pas vers le monde : bras de fer ou partie de chasse, challenge ou jeu de séduction ?
Quels scénarios familiers rejouons-nous ici et là, à notre insu peut-être ?
Et, en même temps, quelle est notre onde de charme, singulière et généreuse, vulnérable et rayonnante ?

Coachs d'entreprise ou coachs de vie, expérimentés ou en démarrage, si ces thèmes font écho à vos questions du moment, je vous invite à un atelier décalé et en duo avec Béatrice GIRAUDEAU. Béatrice est life-coach, blogueuse et aussi conteuse de l'intime.
Notre cheminement, en stéréo, au féminin et au masculin, nous mènera sur de nouveaux sentiers buissonniers du peuple coach. Et bien au-delà

Ce sera le mardi 7 juin dans l'atelier en bord de ciel.

10
AVR 11

Recherche & Développement

En ce printemps qui ressemble à l'été, j'aime chérir l'idée qu'il est doux de cultiver en son jardin, au soleil ou à l'ombre, à l'envi ou à l'envers, des espaces décalés et avancés de R&D : de Recherche & Développement de soi et de notre relation aux autres et au monde. Et, pour cela, oser cheminer vers notre part sombre et sauvage, souvent cachée et incontrôlée, qui aime alors nous prendre par surprise ou nous tenir par le collet, en séance ou à l'entour.


26
MAR 11

Créations

Souvent occupé à rêver au jardin ou à fleur de ciel, en compagnie de moi ou de ceux que j'aime accompagner, à vagabonder sur les chemins de l'encre, à créer sur mon métier à tisser, j'ai longtemps laissé en friche la page qui, ici, est ouverte aux créations buissonnières ou éphémères. Pour le peuple coach ou pour d'autres métiers impossibles.
Alors j'ai pris soin de poser quelques mots sur l'art singulier de changer ce qui peut l'être et de rendre grâce au reste. Dans l'atelier ou dans les jardins du monde.

21
MAR 11

Fil d'Ariane

Après Le coach doué et vulnérable ou D'un cercle à l'autre , voici en partage un nouveau fil d'Ariane, préparé sur mon métier à tisser, pour un autre atelier sur les sentiers buissonniers du peuple coach. Un atelier pour explorer le désir qui nous porte vers l'entreprise, les fantasmes qui nous animent ici, les répétitions qui peut-être nous freinent…

09
MAR 11

Délicieuse imperfection du coach

Voici en partage le fil d'Ariane que j'ai aimé tisser pour un atelier délicieusement paradoxal : Le coach doué et vulnérable.
Préparer ce fil sur mon métier à tisser, patiemment, amoureusement, c'était comme vagabonder sur les chemins de l'encre.
Même délice, le jour venu, que de tricoter 
avec ce fil une étoffe intime, à deux, à trois, à droite, à gauche, à l'endroit, à l'envers, à l'envi…

16
FéV 11

D'un cercle à l'autre

Les pieds au ciel, face contre face, j'ai bien pris soin de faire déranger les tables, ici et là, aux quatre coins de la salle. Nouvelle rencontre avec eux, entre chien et loup, dans ce doux désordre qui m'inspire. Sans plus attendre, je les invite à venir au cœur de la pièce. Et à former un premier cercle, puis un second. Deux cercles, l'un dans l'autre. Ça cafouille et ça chuchote. Chacun se retrouve maintenant face à face, à fleur de souffle. Silence d'un instant.