12
JAN 10

Un superviseur sur le divan

Voici en en primeur les prémisses d'une création particulière pour la collection printemps-été 2010.
Une contribution à une nouvelle œuvre collective entre coachs et thérapeutes. Un écrit que j'ai envie d'intituler : Qu'y a-t-il au fond des yeux d'un superviseur ? Supervision ou super–pulsion !

***
25
DéC 09

Supervision en groupe

L'esprit, les objectifs, les modalités pratiques et le calendrier 2010 pour cet espace ressource que j'aime animer une fois par mois depuis cinq années.

Réservé aux coachs qui aiment se développer en groupe de pairs, cultiver leur singularité et pratiquer ce métier comme un art ;-)

 

26
NOV 09

Le coach, doué ou vulnérable

Nos clients semblent nous donner un pouvoir singulier et nous inviter dans un monde enchanté : les accompagner pour réaliser un rêve secret ou un désir profond, traverser une crise personnelle, « redevenir l'auteur de sa vie »…

Et les techniques apprises à l'école ajoutent à cet enchantement : « Et si vous aviez tous les pouvoirs ? ou une baguette magique ? » « Commençons à tisser l'étoffe d'une nouvelle histoire, ici, maintenant. »

Parfois aussi les coachs chérissent l'idée qu'ils ont des dons singuliers. Mais c'est oublier que le don a la vulnérabilité pour envers et que l'enchantement n'est qu'illusion.

Car derrière le talent du coach et le désir du client, il y a les blessures de l'âme et des mémoires anciennes. Et c'est en coulisse, que les failles secrètes se font jour, que la mémoire oubliée se ravive. Ainsi, le roman personnel de ce client-là fait écho à l'histoire du coach, à un épisode sensible qui le trouble et le laisse sidéré longtemps après la rencontre. Les impasses, les sabotages répétés de ce client-ci se rejouent en séance, agitent des démons que le coach voudrait tenir à distance. Mais sans succès car nos clients nous donnent aussi rendez-vous avec notre part d'ombre.

Alors, jusqu'où abandonner les techniques qui ne protègent de rien ? Comment laisser jouer nos résonances sensibles ? Comment nous appuyer aussi sur notre vulnérabilité pour accompagner nos clients ?

Si ces thèmes font écho à votre questionnement, Nathalie BOURGENOT et moi vous invitons le 20 janvier après midi pour cheminer ensemble, en duo et en groupe de pairs.

 

23
NOV 09

L'outil du coach c'est le coach !

C'était cet été le thème d'une soirée-conférence NLPNL à laquelle Andrée ZERAH m'avait invitée.
De cette soirée a émergée l'envie de poser un pas plus loin. Alors, le 8 décembre, j'animerai une journée pratique et didactique, en groupe de pairs, pour aller à la rencontre de ses ressources personnelles, singulières et créatives dans la relation d'accompagnement.
 

15
NOV 09

Création d'automne

« La supervision est trop savoureuse pour la réserver aux coachs ! » « Pour les métiers impossibles, le coaching individuel fait parfois plus de mal que de bien : isolement, illusion de toute-puissance ou d'impuissance… »
Ce sont des débats d'hier, partagés avec quelques DRH passionnés par le
coaching en groupe de pairs. Aujourd'hui, le coaching tribal sort du cercle des initiés et les Responsables Formation l'expérimentent sous des formes variées : atelier de co-développement, coaching croisé, groupe de pratiques managériales…
Autant d'appellations d'origine non contrôlée car elles échappent aux figures apprises à l'école du coaching. Les origines sont ailleurs et le champ est grand ouvert aux créations singulières.

Ainsi, j'aime animer des formules en duo : psy & coach, féminin & masculin, coach interne & externe... Au petit déjeuner, à l'heure du goûter ou entre chiens et loups. Comme une crique hors du temps des horloges, comme des rituels aussi.
Ces créations sont ouvertes aux coachs qui ont du goût pour toutes les positions : être supervisé et superviser. A ceux qui n'ont pas peur du mélange des genres : supervision didactique, thérapeutique…
Et à tous ceux qui aiment accompagner
en groupe de pairs les métiers impossibles - médecins, entrepreneurs, artistes - dans l'inconnu et l'émergence,  sans autre outil que soi-même, sans autre boussole que ses résonances.

Aujourd'hui, un client m'invite un pas plus loin sur ce chemin de la création : un GAP's thématique Innovation & Management. En voici un extrait pour le plaisir de partager.
 

 
20
OCT 09

ENTREPRISE mode d'emploi

J'en ai parlé ici à propos du plaisir de s'égarer pour créer et de l'art de changer en entreprise.
L'ouvrage collectif « Entreprise mode d'emploi » dirigé par Emilie Devienne vient de paraître aux éditions Larousse.
Avec un sous titre : « Savoir gérer sa vie quotidienne au travail ». Et une cinquantaine d'articles autour de trois thèmes :

Avoir une relation harmonieuse avec soi-même et son travail.
Trouver sa place.
Connaître les rouages de la vie de l'entreprise… pour ne pas s'y perdre !


Je remercie chaleureusement Emilie pour son invitation à partager cette aventure créative à ses côtés et en compagnie de confrères, coachs, psys et consultants.

Je publie ici le chapitre que j'ai aimé écrire et qui conclut l'ouvrage : « Faire face au changement ».

 

20
SEP 09

Le coach, grégaire ou solitaire ?

Quand le coach s'élance dans le monde, deux désirs opposés semblent le tirailler : créer sa niche ou se nicher dans la tribu de coachs, penser sa marque personnelle ou se fondre dans une école de pensée, cultiver sa singularité ou la grégarité.
Il avance alors cahin-caha, dans la solitude choisie ou subie, tantôt dopé, tantôt désemparé. De coups de foudre en divorces, de créations personnelles en partenariats éphémères, d'actions commerciales isolées en « amitiés » numériques, payantes ou gratuites, par dizaines ou centaines à travers les réseaux sociaux.
Parfois blessé, souvent épuisé, il hésite alors entre
la sous-traitance, le monde de la formation ou le retour à son ancien métier.

Et, pourtant, d'autres coachs semblent éviter l'angoisse de solitude et les pièges sournois de la fusion. Ceux-là cultivent leur jardin, vivent l'abondance sereine,
dansent avec la vie, se relient par affinités électives, créent et co-créent, comme avec chaque client, à l'écart des modes et des rapports de force. Comme des artisans et des compagnons passionnés par leur métier.

Qu'est-ce qui fait la différence ? Quels ressorts nous tirent à hue à dia, d'un côté ou de l'autre ? Quelle est notre relation au groupe ? Quelle histoire familière rejouons-nous ici ? Où trouver la source de notre singularité pour co-créer et nous développer en continu ?

Si ces thèmes font écho à vos questions de rentrée, Anna PIOT et moi serons heureux de vous rencontrer et cheminer ensemble, en duo, avec nos différences et nos résonances.
Nous vous donnons rendez-vous le 3 novembre matin, au cœur de Paris, dans un espace propice au travail en groupe de pairs.

 

17
SEP 09

L'art de changer

Peut-être l'avez-vous remarqué, depuis quelques jours, le site web www.art-de-changer.com avec ses offres packagées, le patois technique parfois, les témoignages de clients, ses références dédiées à l'entreprise, tout ça a disparu ! Et l'adresse est redirigée vers le blog.

20
JUN 09

L'art ou la peur

Chaque année, le rapport de la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (Miviludes), permet de donner forme aux risques d'abus et aux dérives dans les métiers de l'accompagnement : psychothérapie, coaching, formation au développement personnel…
Relayée par les médias, la publication de ce copieux rapport provoque des réactions toujours contrastées : peur ou colère, applaudissements par ici, critiques par

01
MAI 09

Les essentiels de la gestalt pour les coachs

Comment être pleinement présent à ce qui émerge dans l'entre-deux entre le client et soi ?
Jusqu'où s'utiliser soi-même, avec chaque client, dans nos différentes polarités et dans toutes nos dimensions, intuitive, sensorielle, émotionnelle ou corporelle ?
Qu'est-ce qui freine ou perturbe le contact entre le client et soi, et entre le client et ses sensations, son environnement ?
Comment l'accompagner pour prendre conscience de ces impasses, les traverser et l'aider alors à accéder à ses ressources singulières ?

28
FéV 09

Gérer le changement ?

J'ai évoqué ici un article à venir sur le changement en entreprise : art de la guerre ou art de vivre ? Thanatos ou Eros dans les organisations ?
Difficile de changer et d'écrire sur commande ! Et pourtant, au fil des lignes et des esquisses, une trame se tisse. Un sens émerge.

Après la métaphore du deuil, voici quelques lignes et une histoire sur le changement, piloté, dirigé comme un projet.


16
FéV 09

Eros, Thanatos et changement

Dans notre métier, écrire s'apparente au patient travail de l'artisan dans son atelier de création. Avec le plaisir qui l'accompagne : revenir aux sources, questionner, mettre en récit l'expérience…
J'ai évoqué ici un projet d'écriture pour un ouvrage collectif avec un chapitre singulier sur l'art de changer en entreprise.
Singulier car ici les réorganisations, bouleversements ou transformations évoquent un champ de bataille plutôt qu'une partie de plaisir !
Alors, avant d'écrire sur l'énergie créatrice au cœur du changement, j'ai d'abord plongé dans le monde de thanatos.
Voici en partage quelques lignes et une histoire pour décricoter ce qui nous attache à l'univers des larmes et du deuil.

25
JAN 09

Conseils de coach

C'est aussi au jardin que j'apprends mon métier : un haut lieu où s'exprime le vivant sous ses formes, infiniment changeantes, créatives, poétiques, exubérantes, imprévisibles…
Un lieu où j'apprends que, malgré tout le soin apporté, certaines créations végètent ou meurent.

Voici un ex-futur article. Ce texte, commandé par un magazine économique pour un projet de chronique mensuelle "Conseils de coach", n'a finalement pas vécu. Après de nombreux allers-retours, puis le regard critique de mon coach littéraire et encore d'autres ajustements, j'ai proposé au journaliste de renoncer. Un article peut-être trop conseil, trop coach, un cocktail improbable. Une autre manière d'écrire que j'ai aimée expérimenter et que je partage ici.