20
FéV 13

Remonter aux sources

Les écoles de coaching affichent d'emblée la nécessité pour tout apprenti-coach d'entreprendre un « travail sur soi », au plus tôt et par-delà l'école. Et cela pour cultiver une plus claire conscience de son histoire personnelle et de ses résonances en séance. Mais rares sont les indications sur la nature de ce travail : thérapie ou psychanalyse ? En face à face ou sur le divan ? En individuel ou en groupe ?
S'il n'y a ni guide ni boussole ici, j'aime croire que c'est parce que les détours et les impasses, les évitements et les échappées belles font partie du voyage. Et à chacun son voyage, comme un parcours initiatique.

C'est un autre extrait d'une contribution toute personnelle au prochain ouvrage collectif en peuple coach, sous la direction de Thierry Chavel, et que j'ai évoqué ici : Vocation ou répétition ? 

16
FéV 13

Rencontre avec Amélie

Parce qu'elle aussi, elle aime bien croire que certains coachs sont tout à la fois blessés et artisans du lien, que le vulnérable et le talent se tissent ensemble, intimement ; parce qu'adulte déjà, elle était au pays des enfants (Walt Disney, Chupa Chups), comme si une part d'enfance avait manqué ; parce qu'elle aime le bord de ciel et les voyages en mer ; parce qu'elle a créé Pulp Coaching, une marque vraiment singulière qui me rappelle un film de Tarantino ; pour tout ça et par-delà, j'ai aimé inviter Amélie Davin à voyager ici un instant.

 

07
FéV 13

Trois flocons de neige

La voisine sur l'autre rive du ciel a déposé son bouquet dans la gouttière. Son bouquet de mariée.

*

Il imaginait qu'il pourrait trouver là une salle d'attente ; alors il a sonné tôt, vraiment bien tôt ce matin. Même les trèfles à quatre feuilles étaient encore froissés avec si peu de la lumière du jour. « J'ai traversé une tempête pour venir jusqu'ici » me dit-il. Et il a encore dans ses cheveux un, deux, trois flocons de neige. Et la mélancolie dans ses yeux.

*

31
JAN 13

Vocation ou répétition ?

Elle est là, au milieu des autres, au milieu du groupe, et je sens bien qu'elle est chamboulée au-dedans d'elle. Eux aussi, en arc de cercle tout autour d'elle, devinent son trouble dans le silence. Consultants ou managers, responsables des ressources humaines ou de la com, inscrits au Master 2 Coaching, ils reviennent sur les bancs de l'université. Et ce soir c'est leur premier cours, une séance de supervision didactique. Et ici, le didactique c'est simplement le retour à soi. 

20
JAN 13

2013 généreuse

Rassurée d'être toujours en vie après la fin du monde,
elle me souhaite toute la saveur de la vie pour l'année qui commence.

Et moi, j'aime vous souhaiter des échappées belles et généreuses
sous le ciel et les étoiles,
en vos jardins intérieurs et à l'entour,
souvent
et avec ceux que vous aimez.

19
DéC 12

Oublié ou inédit ?

 Au train où ça va, là, je crains d'en prendre pour dix ans avec vous, lui lance-t-elle, un brin exaspérée, très enragée.
 Quel avenir ! lâche-t-il.
Alors à cet instant, il y a comme un court-circuit entre ses oreilles et par-delà. Et puis un fou-rire. Longtemps et encore. Et maintenant elle a mal, tellement elle se tord, tellement elle rigole. 

07
DéC 12

Tendances

Trois mois déjà que, du bout de leurs doigts, ils tentent de caresser le bord du ciel. En vain. Alors, épuisés, ils démontent enfin l'échafaudage.

*

Elle a attaqué un vieux mouton et lui a pris sa peau ce week end ; pour se vêtir certes et aussi pour créer une tendance là, en plein boboland.

*

02
DéC 12

D'un pôle à l'autre

Nous allons dans la vie avec une allure singulière qui révèle aux autres un peu de notre histoire et qui parfois nous fige à notre insu.
Alors, une fois n'est pas coutume pour cet instant vidéo avec Stéphane, un voyage plein de projections, 
de l'un sur l'autre, sensibles et assumées…

 

29
NOV 12

Accompagner en duo

Groupes Balint, thérapie familiale, co-thérapie… Derrière la glace sans tain ou à mains nues, nos ainés les psys le savent bien et nous ont montré le chemin : pour plonger dans la complexité des relations et danser avec le chaos, pour sortir des crises et créer du nouveau, mieux vaut être deux que tout seul.
Et c'est sur ces chemins-là que, tout doucement, 
pas à pas, de confrontations en ajustements créateurs, on aime aller Eva et moi : twin-coaching, supervision à la carte, coaching des communautés, Mars & Vénus sur le divan…

En partage ici l'extrait d'une proposition.
 

23
NOV 12

Des chocolats incrustés d'amandes

Cette nuit, je vais aller vagabonder dans la canopée.

*

Cette femme-là, sur le trottoir, elle n'aime vraiment pas prendre de gants pour récupérer et puis jeter la création singulière et parfumée, de l'instant et de son chien.

*
 

21
NOV 12

Métaphores & Pulsions

J'aime animer l'Atelier de l'Art-de-Changer comme un espace de création, un trampoline grand ouvert à la singularité et à l'art de ceux que j'accompagne : Catherine, Boris, Isabelle
Et aujourd'hui, sur ce toboggan en bord de ciel, il y a Agnès Parent de Curzon qui nous invite à la rejoindre pour plonger dans nos paysages intérieurs et tisser le fil de nos envies irrépressibles ;
par le détour des métaphores et sans trop de retenue alors

Dans sa vie d'avant, Agnès était médecin des yeux et aujourd'hui elle aime prendre soin de ce que, entre nos cils, au fond des yeux, nous aimons dessiner, rêver et repousser parfois.

Alors, si vous aussi vous aimez voyager, venez comme vous êtes. Ce sera le mardi 22 janvier 2013 et sous les étoiles.

 

16
NOV 12

La gardienne du château de sable

Ce qui se découvre aussi au fil des voyages en enfance, là-bas sur le divan d'elle, ce sont les instants oubliés par-delà l'indicible, les secrets et le fil de fer barbelé.
Et c'est pour ça sans doute que cet auteur-là, Christian ESTEBE, amoureux de la femme première, m'accroche aussi et me trouble tant. 

 

15
NOV 12

Entre le sombre et le lumineux

"Il faudrait pouvoir ajouter de la bienveillance autour des premiers pas de cette promo ; pour mieux se confronter et cheminer ensemble alors."
Ce message a circulé dans la salle des profs et jusque dans ma boîte à mails, juste avant la 2ème séance, vendredi dernier.
Dubitatif et malhabile, j'ai oubliée la question et j'ai préparé un des voyages que j'aime : voyage en soi et en terre de paradoxes, au bout du bout du sombre et du lumineux de chacun, et puis par delà les contraires.
Et, en séance, la bienveillance a soudain surgi ; là, au détour d'une invitation toute personnelle : "Pour faire ce voyage-là, prenez soin d'être bienveillant avec vous-même 
si vous aimez". Une invitation surprise et reprise à la volée avec tout ce qui l'empêche au-dedans de soi, depuis longtemps déjà.

En partage ici le fil d'Ariane de cette soirée en école de coachs.