13
AOU 19

Pas dupe

Pour commencer les vacances, j'avais très envie d'un polar. Oui, parce que mon métier c'est un peu comme dans les romans policiers. Il y a toujours du sexe, du sang, du désir, de la censure et une intrigue bien tordue avec tout ça. Et donc, un patient travail d'enquête. Mais une enquête à deux.

Alors j'ai musardé du côté des Éditions de Minuit parce que c'est là que j'aime me fournir. C'est ici par exemple que j'avais découvert Julia Deck et son premier roman, Viviane Élisabeth Fauville, une femme qui avait peut-être tué son psy. Et puis aussi Tanguy Viel, avec Article 353 du code pénal ; un long travail d'enquête aussi, une enquête sur soi, en présence d'un autre plus ou moins silencieux. Comme sur le divan.